☆Family-LGBT☆

Rejoignez-nous sur le site officiel de family-LGBT&co.com +18 ans
==> http://www. 100% gratuit

filial: family-gay.com, family-gay.org, family-gay&co.com partenaire avec plein de sites, blogs et forums, zurtout reconnu par sa famille d'associations LGBT et ami de stars...

Référencement reseau annuaires 118 - referencement gratuit

Websyndic V2

Site de discutions et de rencontres gays, lesbiennes et bisexuels, Ados et Adultes.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 88 le Jeu 20 Oct - 3:53

Publicité pour ton forum et échange de bannières

Le débat sur le mariage gay au Parlement

Partagez
avatar
Philou92
Admin & Webmasteur
Admin & Webmasteur

Messages : 503
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 46
Localisation : Asnières-sur-Seine

Feuille de personnage
qui va jouer au jeu de rôle qui va jouer au jeu de rôle: dragounet
29012013

Le débat sur le mariage gay au Parlement

Message par Philou92

"Une loi sera votée et même à une large majorité", a prédit le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.



Les députés français entament mardi un débat-marathon sur le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, une disposition entrée dans les moeurs dans de nombreux pays mais qui suscite toujours des échanges passionnés en France.

Pas moins de deux semaines de débats sont prévues avant le vote prévu le 12 février à l'Assemblée nationale, où l'opposition de droite a multiplié motions de procédure et amendements.

Au petit matin, des opposants au "mariage pour tous" ont déployé des banderoles sur les ponts de Paris, reprenant les slogans de la manifestation qui avait mobilisé des centaines de milliers de personnes à Paris mi-janvier: "Un père et une mère, c'est élémentaire", "Tous nés d'un homme et d'une femme"...

Les positions sont connues et tranchées. Pour la droite, soutenue par les Eglises, un enfant a besoin de parents de sexes différents. Avec le gouvernement, la gauche pense qu'il faut ouvrir aux couples homosexuels et à leurs enfants les mêmes droits qu'aux hétérosexuels.

C'est la position que défendra la ministre de la Justice Christiane Taubira à l'ouverture des débats à 15H00 GMT. "Il n'y a pas de raisons que les couples hétérosexuels soient protégés par l'Etat et que les couples homosexuels ne puissent pas bénéficier de cette protection", a-t-elle réaffirmé dimanche.

Pour la discussion au Parlement, l'opposition a fourbi ses armes: elle compte défendre plus de 5.000 amendements, un nombre inhabituellement élevé, et trois motions de procédure, dont une exigeant un référendum.

Le président de la commission des Lois à l'Assemblée, Jean-Jacques Urvoas (PS), a toutefois confié à l'AFP tabler sur un essoufflement de la guérilla parlementaire. "Pour faire de l'obstruction, il faut des obstructeurs. Ils n'ont pas les troupes nécessaires", a-t-il estimé, à propos de la droite. Quelle que soit la durée des débats, les dés sont jetés, selon la gauche. "Une loi sera votée et même à une large majorité", a prédit le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Avant d'entrer en application, le texte devra aussi être voté par le Sénat où comme à l'Assemblée, la gauche est majoritaire.

Selon un dernier sondage Ifop publié samedi, l'opinion française est majoritairement favorable au mariage homosexuel (à 63%) mais très partagée sur l'adoption par des couples du même sexe (49% pour, 51% contre).

Le débat sur cette promesse de campagne du président socialiste François Hollande, qui alignerait la France sur d'autres pays européens (Espagne, Portugal, Pays-Bas...), dure déjà depuis des mois et a fait l'objet de plusieurs manifestations de masse.

Dimanche, les partisans du mariage homosexuel ont rassemblé à Paris entre 125.000 et 400.000 personnes selon les sources, deux fois plus que lors de leur précédente mobilisation à la mi-décembre, mais trois fois moins que les "anti" le 13 janvier.

En 1998 déjà, le Pacte civil de solidarité (Pacs), ouvert notamment aux homosexuels, avait suscité une guérilla parlementaire et fait descendre des milliers d'opposants dans les rues. Il est aujourd'hui entré dans les moeurs. A titre d'exemple, Mme Taubira cite volontiers l'Espagne où "on a recensé plus de 12.800 mariages et 240 divorces depuis l'instauration du mariage de couples homosexuels en 2005".

L'Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, a appelé à une veillée de prières devant l'Assemblée mardi soir, jugeant que "la prière est l'arme la plus puissante contre les forces du mal" et ce projet "contre-nature".



_______________________________
by Philou92600 Le Webmaster & Administrateur
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Aucun commentaire.


    La date/heure actuelle est Dim 25 Fév - 6:10